Dépôt clandestin à la Chartreuse : La Ville de Liège va renforcer la répression

Dépôt clandestin à la Chartreuse : La Ville de Liège va renforcer la répression

Ce jeudi, c’est plus de 10m³ de déchets qui ont été découverts à l’entrée du parc de la Chartreuse, à Grivegnée. Ce sont des promeneurs qui, très vite, ont prévenu l’Echevin en charge de la Propreté, Gilles FORET. « Déchets ménagers et non-ménagers, déchets de construction, tout y est passé, c’est tout simplement intolérable », réagit-il.

Le dépôt est fouillé, à la recherche d’indices

Très rapidement, une brigade de Propreté de la Ville descend sur place, accompagnée d’agents de Police des quartiers de Chênée et de Grivegnée. « Le rôle des agents constatateurs est de rechercher des indices qui permettent d’identifier les auteurs du dépôt », explique Gilles FORET. Et des indices ont d’ailleurs pu être trouvés au milieu des immondices. « En effet, nous espérons identifier rapidement les auteurs de cet acte scandaleux », nous confirme Monsieur Foret.

Sur les réseaux sociaux, les réactions des citoyens sont unanimes pour condamner ce dépôt clandestin. « Je partage leur indignation et je comprends leur colère, ces incivilités détériorent notre cadre de vie, elles doivent être sévèrement réprimées », commente l’Echevin liégeois. « Nous sommes sur la même longueur d’ondes avec les autres membres du Collège, nous souhaitons mettre davantage le curseur sur la répression. Nous réfléchissons aux meilleurs outils dont doter les services pour agir rapidement et efficacement », continue-t-il. Au rayon des mesures à l’étude figurent notamment l’acquisition de caméras mobiles ou encore le recrutement d’une brigade mobile d’agents constatateurs dédiée à la lutte contre les incivilités, même si « rien n’est encore arrêté ».

Dorénavant, ce sera tolérance zéro à Liège

En attendant, une fois la recherche d’indices clôturée, les services de Propreté de la Ville ont été mobilisés pour évacuer les 10 m³ de déchets. « Nous pouvons compter sur des équipes réactives qui interviennent rapidement pour limiter les nuisances des riverains du quartier », se félicite Gilles Foret. Mais cette mobilisation de véhicules et d’hommes représente bien sûr un coût pour la collectivité « la facture de l’enlèvement sera adressée aux responsables lorsqu’ils auront été identifiés, en plus de l’amende administrative » assure l’Echevin.

Dorénavant, ce sera impunité zéro à Liège

Ça a au moins le mérite d’être clair…

 

Propreté

Follow by Email
Facebook
Twitter
Les dernières publications
D'autres articles sur le même thème