Avec le MR, ça marche !

4ème candidat sur la liste fédérale en mai 2014 et grâce aux 14.760 voix que vous m’avez accordées sur l’ensemble de la Province de Liège, je siège aujourd’hui au Parlement en tant que Député fédéral.

En plus de mon mandat local, c’est donc une nouvelle responsabilité, au niveau fédéral cette fois, que j’assume depuis de juin 2014. Cette responsabilité, je compte bien l’exercer au quotidien avec tout l’enthousiasme et toute la conviction qui caractérisent mon travail de Conseiller communal de Liège. A la Chambre, c’est avec la même énergie que j’entends prolonger mon action au service de tous les habitants de notre belle province.

Et de l’énergie, cette législature en demandera aux mandataires MR. Seul parti francophone à avoir pris ses responsabilités pour éviter que le pays ne plonge de nouveau dans le chaos, le Mouvement Réformateur a su faire preuve de courage et de responsabilité pour s’engager dans un gouvernement de centre-droit historique, puisque pour la première fois depuis longtemps, c’est la cohérence entre partenaires, sur le plan socio-économique, qui sert de ciment à l’accord de gouvernement.

Avec l’ensemble de mes collègues parlementaires MR, je soutiens plus que jamais notre Premier Ministre Charles Michel ainsi que l’ensemble du Gouvernement dans les réformes nécessaires et indispensables qu’il prévoit de mettre en œuvre.

Si je siège au Parlement fédéral, c’est avant tout pour vous représenter. N’hésitez dès lors pas à me contacter pour me soumettre questions, interpellations ou suggestions.


ME SUIVRE SUR FACEBOOK
Elections Belgique Octobre 2012 | Gilles Foret
20-07-2016 
Gilles Foret added 7 new photos — with Damien Thiéry and 22 others.
Photos from Gilles Foret's post Le 20 juillet marque comme chaque année la fin de la session parlementaire, la deuxième depuis ma prestation de serment au Parlement fédéral. Une session à nouveau très dense. Au cours de cette deuxième année à la Chambre, j’ai pu approfondir, au sein des Commissions de l’Infrastructure et de la Justice (mais aussi du Comité d’Avis des Questions Scientifiques et Technologiques que je préside), les thématiques dans lesquelles je me suis plongé dès mon entrée en fonction. C’est au niveau de la Commission de l’Infrastructure que s'est concentré le gros de mon travail parlementaire, principalement autour de la mobilité et plus spécifiquement de la SNCB. La modernisation du rail ainsi que les grèves sauvages répétées m’ont d’ailleurs donné l’occasion d’aller plusieurs fois sur les plateaux des débats télévisés pour défendre la vision du Mouvement Réformateur et de la majorité sur ces sujets. C’est également au sein de cette Commission de l’Infrastructure que j’ai pu collaborer avec le Ministre Alexander De Croo, en charge de l’Agenda Numérique. Avec au final, un soutien appuyé aux start-ups, ainsi qu’à l’économie numérique et la volonté de développer le Big Data et l’Open Data pour faire de la Belgique un des leaders européens dans le domaine numérique. La stratégie belge en matière d’économie collaborative initiée par le gouvernement fédéral pour adapter notre législation à cette nouvelle économie est un excellent exemple de dossiers que nous avons pu mener à bien et qui est porté en exemple par l’Union européenne. Ces travaux rejoignent d’ailleurs le thème plus global des smart cities et mon ambition de faire de Liège la capitale wallonne du numérique. Dans le même registre, au sein du Comité d’avis des questions scientifiques et technologiques de la Chambre, nous avons pu développer, en recevant différents experts, consultants ou professeurs d’universités belges ou étrangers, d'autres thématiques liées aux évolutions technologiques qui vont bouleverser notre société dans les années à venir. Notamment celle des voitures autonomes ou encore celle du big data dans le domaine de la santé. Du côté de la Commission de la Justice, j’ai centralisé mon attention sur le volet « protection de la vie privée » dont a la charge le Secrétaire d’Etat Open-VLD Philippe De Backer. Il s’agit là aussi d’un sujet des plus importants au vu des évolutions technologiques qui rendent innombrables les échanges d’informations, notamment des données personnelles. Dans le climat de tensions actuel et avec l’émergence d’une menace d’un type nouveau sur nos sociétés, différentes mesures devant assurer la sécurité de nos concitoyens ont été prises et le seront encore dans les prochains mois. Dans ces circonstances, il est important de garder à l’esprit le principe de proportionnalité entre d’une part la sécurité de tous et et d’autre part le respect de chacun à la protection de sa vie privée. C’est donc une nouvelle année bien chargée qui s’achève. Mais si la fatigue se fait peu à peu ressentir, la passion, l’enthousiasme et la détermination sont eux plus présents que jamais. Alors que les premiers résultats positifs de la politique menée par le gouvernement Michel ont été constatés, il me tarde déjà de reprendre le travail parlementaire dès le 16 août. Je vous souhaite à toutes et tous une excellente fête nationale.
12-07-2016 
Timeline Photos Audition au Parlement de la Cellule Football du SPF intérieur et de Pierre François, administrateur délégué de la Pro Ligue. L'occasion de faire l'évaluation sur la loi football de 1998 et d'envisager les perspectives d'évolution. Je suis pour ma part intervenu sur la formation des stewards et sur l'importance de revoir leur statut pour une meilleure efficacité ainsi qu'une plus grande complémentarité avec les forces de l'ordre. J'ai aussi abordé l'intégration des nouvelles technologies tant dans les aspects d'hospitalité et d'accueil des supporters que dans les aspects de sûreté et de sécurité. La prévention en collaboration avec les dirigeants de club et les supporters doit également s'intensifier.
08-07-2016 
Gilles Foret added 4 new photos.
Photos from Gilles Foret's post Après-midi riche en émotions et en découvertes avec l'accueil du Ministre fédéral de l'Intégration Willy Borsus au sein de l'association LIVE IN COLOR. Initiée par une série d'entrepreneurs et de chefs d'entreprises liégeois, cette association vient en aide aux familles et aux enfants qui ont fui la guerre et sont arrivés chez nous. Leur credo : l'intégration par l'éducation. Après une présentation de l'association, de ses projets, de ses membres fondateurs, nous avons pu recueillir le témoignage de réfugiés ainsi que celui de plusieurs bénévoles et parrains. Pour finir, nous avons visité le Centre d’accueil de la Croix Rouge de Bierset et rencontré des familles et des enfants de tous horizons pour un partage d'expériences. Grâce à ces rencontres, nous avons pu mieux appréhender les missions de Live in Color ainsi que son efficacité citoyenne sur le terrain en renfort à la Croix rouge (Ecole de devoirs, animations, encadrements divers, ..). Bravo à Nadine Lino et à toute son équipe pour cet engagement citoyen et ce travail impressionnant ! Retrouvez toutes les infos via http://www.liveincolorassociation.com/
29-06-2016 
Gilles Foret added 3 new photos.
Photos from Gilles Foret's post Ce lundi soir se tenait le dernier Conseil communal de Liège avant les congés estivaux. Outre l'état (interpellant) des comptes de la Ville, j’en ai profité pour intervenir à nouveau sur la politique des bureaux à Liège. J’ai d’abord rappelé que suite à mes interventions, la Région wallonne avait commandé une étude à la SPI sur l’implantation de bureaux à Liège, dans laquelle plusieurs éléments sont ressortis : « besoin de bureaux à court terme de 40.000 m2, planification de 180.000 m2 à moyen terme, parc immobilier de bureaux au centre-ville vieillissant à concurrence de 25.000 m2 ». Interrogeant le Collège sur les contacts actuels avec les instances européennes et régionales susceptibles d’installer des bureaux à une encablure de Bruxelles, j’ai plaidé avec force pour une vision globale ambitieuse de la politique des bureaux à Liège orientée vers un axe Guillemins - Liège Airport renforcé. Soyons ambitieux pour la Ville de Liège, capitale économique de la Wallonie.
20-06-2016 
Timeline Photos Lutte contre le terrorisme : Il y a un peu plus d'un an, j'interpellais le Ministre de l'Intérieur sur l'opportunité de former nos forces de Police aux méthodes du "Predictive Profiling". Ces techniques, qui permettent de détecter dans le comportement ou le langage non-verbal toute attitude ou situation suspecte, sont déjà utilisées par les services de renseignement les plus performants au monde (notamment Israël et les États-Unis). Je suis persuadé que l'évolution de la menace actuelle doit nous pousser à faire évoluer nos méthodes de lutte anti-terroriste afin de les rendre plus efficace. Et les techniques visant à déceler les risques en amont me semblent s'inscrire parfaitement dans cette mutation. Nos agents de police (a fortiori ceux affectés au contrôles frontaliers, aux aéroports et gares ou encore aux grands événement) sont sur le terrain au quotidien et, formés efficacement, peuvent devenir de véritables sentinelles en première ligne. Si la phase de test arrive à son terme et n'a pas encore pu être évaluée de manière définitive, le Ministre Jambon m'a confirmé en Commission Intérieur que les premiers rapports sont positifs. C'est une très bonne nouvelle
16-06-2016 
Timeline Photos Rencontre avec Yuri Octavian Thamrin, nouvel Ambassadeur d'Indonésie à Bruxelles. Cette visite fait suite à la délégation de Députés indonésiens que j’avais eu l’honneur d’accueillir en novembre dernier à la Chambre des Représentants en ma qualité de Vice-Président du Groupe d'amitié interparlementaire Belgo-Indonésien. Nous avons réitéré notre volonté mutuelle de renforcer les liens entre nos deux pays notamment à l'approche du prochain Festival International des Arts Europalia de 2017 en Belgique où l'Indonésie sera mise à l'honneur.
14-06-2016 
Timeline Photos Cet après-midi, le Secrétaire d’Etat à la Protection de la vie privée, Phillipe De Backer (Open VLD) a présenté son exposé d'orientation politique concernant ses projets et ses priorités en la matière pour les mois et années à venir. Au vu des évolutions technologiques importantes que nous connaissons et qui vont encore s’accélérer à l’avenir, cette question de la vie privée me semble primordiale. Déjà aujourd’hui, nous, citoyens, communiquons un nombre incalculable de données personnelles. Parfois en connaissance de cause mais bien souvent sans en avoir trop conscience, via nos smartphones ou les applications que nous utilisons quotidiennement (Facebook, Google Maps, etc). La transition actuelle et généralisée vers la Smart City implique le recours aux nouvelles technologies, dont l’internet des objets et requière qu’un maximum de données soient ouvertes. Portant cette ambition depuis longtemps, notamment pour Liège, j’insiste systématiquement sur la nécessité d’établir un cadre pour le respect de la vie privée autour du partage de ces données par l'anonymisation. Étant donné le climat trouble actuel, il en va de même pour les questions liées à notre sécurité. Si les avancées technologiques et les techniques de renseignements qu’elles supposent permettent d’envisager un niveau de sécurité accru pour nos concitoyens, il est du devoir des politiques de garantir que les données personnelles restent du domaine du privé et que les libertés individuelles de chacune et chacun soient préservées. A ce titre, je suis satisfait des déclarations du Secrétaire d’Etat à la Protection de la vie privée, Philippe De Backer avec lequel j’ai déjà eu l’occasion d’aborder ces sujets lors d’un colloque de Jeunes Parlementaires Européen en 2015. Les libéraux du nord et du sud du pays envisagent le partage de données comme l’un des moteurs de notre économie et de notre société à l’avenir. Mais ils sont également conscients qu’un cadre clair doit réglementer leur usage et, plus encore, que la transparence quant à leur utilisation soit garantie. Il faut permettre aux citoyens d'exercer un meilleur contrôle sur ce qui est fait avec leurs données.
03-06-2016 
Gilles Foret added 3 new photos.
Photos from Gilles Foret's post Dans le cadre de la communication du Bourgmestre sur la qualité des repas scolaires à Liège, j'ai redéposé au nom du groupe MR, notre motion sur « l’avenir des repas scolaires dans nos écoles ». J'ai rappelé les enjeux de santé, pédagogiques et économiques notamment au niveau de l’encouragement des filières de production et de transformation de proximité. Plusieurs obstacles juridiques, techniques et financiers se dressent encore sur notre chemin mais grâce à la volonté unanime du Conseil communal de construire un véritable projet durable pour nos cantines, nous pourrons les lever. En marge de ce débat, il convient également de chercher un équilibre entre la qualité et un prix raisonnable pour les parents.
02-06-2016 
Gilles Foret updated their cover photo.
Gilles Foret's cover photo
01-06-2016 
Timeline Photos Hier j’étais présent sur le plateau de "C'est pas tous les jours dimanche" pour participer, au nom de la majorité, au débat : « rail : seul le sud débraie ». J’ai pu rappeler pourquoi le Mouvement Réformateur condamnait la paralysie actuelle de la Wallonie et de Bruxelles qui résulte selon nous, et c’est le comble du paradoxe, d’une grève anti-sociale. Pourquoi la considère-t-on de la sorte ? D’abord parce qu’il s’agit ici d’une grève sauvage et sans préavis, en violation avec le protocole d’accord social en vigueur au sein de la SNCB et ratifié par les organisations syndicales elles-mêmes. Il s’agit ensuite d’une grève injuste et irrespectueuse en ce qu’elle pénalise en premier lieu les navetteurs qui n’ont souvent pas d’autres moyens de se rendre au travail ainsi que les étudiants, à nouveau durement touchés en pleine période d’examens (et ce malgré les promesses faites en janvier dernier). Enfin, cette grève sauvage aura un coût non négligeable pour la société dans son ensemble. Outre l’économie (wallonne et bruxelloise) qui se trouve impactée, il me parait bon de rappeler que chaque jour de grève coûte à la SNCB la bagatelle de 500.000€, soit 8,5 équivalents temps plein par an. Je vous laisse faire le compte... Ce que je voulais rappeler également, comme quasi l’ensemble des autres intervenants, c’est que l’ampleur des actions et de leurs conséquences est totalement disproportionnée au regard de l’objet même de la protestation. Je l’ai dit, la proposition qui est sur la table est une proposition équilibrée qui vise à rectifier les anomalies et à introduire plus d’équité dans le régime de travail de la SNCB. Plus d’équité entre cheminots d’abord, vis-à-vis du monde du travail ensuite. Enfin, au vu de l’évolution du mouvement et des commentaires de plus en plus unanimes qu’il engendre, je ne vous cache pas mon inquiétude. Malgré les prophéties annonçant (à tort) la fin de la Belgique lors de la mise en place de ce gouvernement, nous avons réussi à travailler plus de 18 mois sans qu’aucun conflit communautaire ne vienne émailler l’action de la majorité. Aujourd’hui, ce risque apparaît présent mais pas dans la sphère politique comme certains l’annonçaient. Elle pointe dans la sphère syndicale où les différences de perception et d'actions entre francophones et néerlandophones sont de plus en plus prononcées. Het Niewsblad nous annonce aujourd’hui que 3 flamands sur 4 ne sont pas d’accord avec les mouvements de grève spontanés dans les prisons francophones et à la SNCB alors que la CGSP flamande se distancie de ses homologues francophones. Je demande donc à chacun de faire preuve de sens des responsabilités. Il faut retrouver le chemin du travail et de la concertation pour trouver une solution à cette situation. Il est clair que cette grève sauvage doit prendre fin dès demain pour laisser place au dialogue social. Aujourd’hui, c’est la grande majorité de la société qui réclame un retour à la normale.