Destruction de la Maison Rigo

Destruction de la Maison Rigo

Plus ou moins-value pour le quartier des Guillemins ?

Depuis de nombreux mois, le futur de la Maison Rigo cristallise les avis des Liégeois. Certains veulent sa destruction au nom de la modernité et du renouveau, les autres mettent en avant sa valeur patrimoniale et la perte inestimable que constituerait sa disparition.

Et si la vérité se trouvait entre les deux ? Et si le maintien de la Maison Rigo ouvrait des opportunités tant pour le renouveau urbanistique et économique du quartier que pour la sauvegarde de son patrimoine ?

Ses détracteurs regrettent qu’elle ferme la perspective donnant sur la gare Caltrava depuis la passerelle de la Boverie. Perspective cependant partielle puisque la rue Paradis et les futurs bâtiments de paradis express viennent la réduire.

Ses défenseurs font remarquer que cet édifice de style néo-mosan est remarquable puisque les codes du style mosan ont été réinterprétés de manière unique. Que nettoyée, elle serait superbe et ferait écho, en bord de Meuse, à la maison Curtius tout en contrastant avec sa voisine ultra-contemporaine, la Tour des finances.

Mais alors que faire du pignon aveugle si on ne démolissait que le building encombrant qui jouxte la Maison Rigo ? Le libre cours à l’imagination des architectes pourrait-il donner des solutions harmonieuses : fresque, mur végétal et des percées modernes pour offrir une nouvelle affectation socio-économique viable au bâtiment ?

Le processus de démolition semble bien engagé et rien ne laisse à penser que le Collège PS-CDH ne reviendra sur sa décision radicale.

J’espère que le Bourgmestre et les Echevins auront bien pesé tous les avantages et tous les inconvénients des différents scénarii !

J’espère que nous n’aurons pas à regretter l’opportunité de rendre la partie de cette esplanade attractive et fonctionnelle en maintenant la Maison Rigo …

 

Conseil communal de Liège

Follow by Email
Facebook
Twitter
Les dernières publications
D'autres articles sur le même thème